Meilleurs défenseurs NBA de l’histoire, qui sont-ils ?

Depuis la saison 1982-1983, la NBA désigne le “NBA Defensive Player of the Year” (DPOY), soit le meilleur défenseur de la saison régulière écoulée. Un jury composé de 124 journalistes américains et canadiens vote ainsi pour trois joueurs, et leur allouant chacun 5, 3 et 1 point. Le joueur ayant récolté le plus de points remporte le trophée de défenseur de l’année.

Les meilleurs défenseurs de l’année NBA dans l’histoire

Si l’on s’en tient aux nombre de titres de défenseurs de l’année, alors ils sont deux à être les meilleurs défenseurs de l’histoire NBA : Dikembe Mutombo et Ben Wallace, avec 4 titres chacun. Viennent ensuite Dwight Howard (trois trophées consécutifs entre 2009 et 2011) et notre frenchy Rudy Gobert (trois également). Six joueurs l’ont remporté deux fois (Sidney Moncrief, Mark Eaton, Dennis Rodman, Hakeem Olajuwon, Alonzo Mourning et Kawhi Leonard).

Les lauréats sont bien évidemment quasiment tous d’origine américaine, étant donné que l’ouverture de la NBA aux joueurs internationaux est relativement récente par rapport à son histoire. Seuls hormis Hakeem Olajuwon (américain naturalisé originaire du Nigeria), Dikembe Mutombo (RD Congo), Marc Gasol (Espagne), Joakim Noah et Rudy Gobert (France) et Giannis Antetokounmpo (Grèce) ont eu le bonheur d’obtenir ce trophée.

Les oubliés du scrutin

Il y a quelques grands oubliés dans l’histoire quand on parle de défense en NBA. En premier lieu, on pense à Bill Russel, le légendaire pivot des Celtics de Boston, qui aurait à coup sûr engrangé plusieurs titres dans les années 50 et 60 si le trophée avait existé avant 1983.

On trouve aussi beaucoup de joueurs qui n’ont jamais été élus meilleur défenseur, mais qui ont multiplié les nominations dans les “All NBA Defensive Teams”, notamment :

  • Tim Duncan, recordman avec 15 nominations au total (8 first team, 7 second team), mais qui n’a jamais été élu meilleur défenseur NBA !
  • Kobe Bryant, avec 12 sélections (9 first team, 3 second team).
  • Kareem Abdul-Jabbar (11 nominations, dont 5 first team).
  • Scottie Pippen, le lieutenant de Michael Jordan, qui aurait mérité un trophée pour l’ensemble de son œuvre (8 first team, 2 second team).

Cela s’explique par le fait que jusqu’en 2014, les votants n’étaient pas les mêmes que pour le trophée de DPOY, ce qui a pu amener à des incongruités, comme le lauréat qui n’est pas choisi dans la NBA First Defensive Team ! Une mésaventure arrivée à Oscar Robertson, Dikembe Mutombo, Tyson Chandler et Marc Gasol…

Quels postes sont les plus plébiscités ?

Parmi les 5 postes d’une équipe de basket, ce sont les pivots qui ont raflé le plus de titres de meilleurs défenseurs de l’année avec 25 trophées depuis la création ! Suivent ensuite les ailiers forts et les arrières shooters (5), et les ailiers (3). Un seul meneur a remporté le trophée : Gary Payton, dit “The Glove” en 1996.

Longtemps donc, les big men ont régné dans la raquette et à force de contres et de rebonds, et ont impressionné le jury. Mais cela tend à changer, puisque depuis Joakim Noah en 2014 (cocorico !), un seul pivot a remporté le trophée : Rudy Gobert (3 fois, certes). Re-cocorico ! Les autres gagnants ont été des ailiers et des ailiers forts (Kawhi Leonard, Draymond Green et Giannis Antetokounmpo).

Peut-être un changement de paradigme en NBA, qui tend désormais à récompenser des défenseurs plus complet, versatiles et capables de défendre sur de multiples postes. Auparavant, le focus était plus mis sur les statistiques défensives, soit rebonds, contres, interceptions (d’où la domination des pivots sur le scrutin, eux qui traditionnellement dominent les classements des rebonds et contres). Même Rudy Gobert, bien que leader dans ces catégories statistiques, est reconnu pour sa capacité à défendre très intelligemment, notamment face à des joueurs plus petits et rapides, ou sur le pick and roll. Les statistiques avancées, qui permettent désormais de quantifier l’impact défensif d’un joueur sur son équipe, accompagnent vraisemblablement cette évolution quant à l’appréciation de la performance défensive d’un joueur.

Palmarès des défenseurs de l’année en NBA (NBA Defensive Player of the Year)

  • 1982-1983 : Sidney Moncrief (Milwaukee Bucks)
  • 1983-1984 : Sidney Moncrief (Milwaukee Bucks)
  • 1984-1985 : Mark Eaton (Utah Jazz)
  • 1985-1986 : Alvin Robertson (San Antonio Spurs)
  • 1986-1987 : Michael Cooper (Los Angeles Lakers )
  • 1987-1988 : Michael Jordan (Chicago Bulls)
  • 1988-1989 : Mark Eaton (Utah Jazz)
  • 1989-1990 : Dennis Rodman (Detroit Pistons)
  • 1990-1991 : Dennis Rodman (Detroit Pistons)
  • 1991-1992 : David Robinson (San Antonio Spurs)
  • 1992-1993 : Hakeem Olajuwon (Houston Rockets)
  • 1993-1994 : Hakeem Olajuwon (Houston Rockets)
  • 1994-1995 : Dikembe Mutombo (Denver Nuggets)
  • 1995-1996 : Gary Payton (Seattle SuperSonics)
  • 1996-1997 : Dikembe Mutombo (Atlanta Hawks)
  • 1997-1998 : Dikembe Mutombo (Atlanta Hawks)
  • 1998-1999 : Alonzo Mourning (Miami Heat)
  • 1999-2000 : Alonzo Mourning (Miami Heat)
  • 2000-2001 : Dikembe Mutombo (Philadelphie 76ers)
  • 2001-2002 : Ben Wallace (Detroit Pistons)
  • 2002-2003 : Ben Wallace (Detroit Pistons)
  • 2003-2004 : Ron Artest (Indiana Pacers)
  • 2004-2005 : Ben Wallace (Detroit Pistons)
  • 2005-2006 : Ben Wallace (Detroit Pistons)
  • 2006-2007 : Marcus Camby (Denver Nuggets)
  • 2007-2008 : Kevin Garnett (Boston Celtics)
  • 2008-2009 : Dwight Howard (Orlando Magic)
  • 2009-2010 : Dwight Howard (Orlando Magic)
  • 2010-2011 : Dwight Howard (Orlando Magic)
  • 2011-2012 : Tyson Chandler (New York Knicks)
  • 2012-2013 : Marc Gasol (Memphis Grizzlies)
  • 2013-2014 : Joakim Noah (Chicago Bulls)
  • 2014-2015 : Kawhi Leonard (San Antonio Spurs)
  • 2015-2016 : Kawhi Leonard (San Antonio Spurs)
  • 2016-2017 : Draymond Green (Golden State Warriors)
  • 2017-2018 : Rudy Gobert (Utah Jazz)
  • 2018-2019 : Rudy Gobert(Utah Jazz)
  • 2019-2020 : Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks)
  • 2020-2021 : Rudy Gobert (Utah Jazz )